Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Airpocalypse à Shanghai

Publié par ALINS sur 27 Janvier 2016, 22:00pm

Catégories : #Voyages, #Société, #Chine

(Les gratte-ciel du district de Pudong se perdent en un brouillard mortel - dont la Shanghai Tower, "cheminée" haute de 632 mètres)

(Les gratte-ciel du district de Pudong se perdent en un brouillard mortel - dont la Shanghai Tower, "cheminée" haute de 632 mètres)

(Souvenir de voyage, un an déja)

25 Janvier 2015 : arrivée pour une semaine studieuse dans le centre de Shanghai. Le temps est gris mais clair. Le décalage horaire nous plonge dans une certaine léthargie cotonneuse. Marcher. Marcher pour se fatiguer. Arpenter la longue rue marchande de Nanjing. Se rendre compte que depuis notre dernier passage, il y a plus de dix ans, les marques internationales ont remplacé les boutiques chinoises. Les magasins des métropoles du monde entier finissent par se confondre.

26 Janvier 2015 : un épais brouillard recouvre la ville. Les habitants de Shanghai sont affairés sur leur smartphone. Ils ont tous téléchargé l'application qui les informe en temps réel du niveau de la pollution atmosphérique. 250 micro-grammes par m3 d'air : c'est le taux des particules fines que nous respirons ("PM 2,5" soit les particules d'une taille inférieure à 2,5 microns, celles qui se logent au fin fond de votre système respiratoire). Dix fois plus que le seuil d'alerte de l'Organisation Mondiale de la Santé. L'utilisation de masques et de purificateurs d'air est fortement conseillée par les autorités chinoises.

27 Janvier 2015 : le froid se fait plus mordant. Les usines électriques au charbon tournent à plein et la circulation automobile se fait toujours plus dense dans cette ville de 23 millions d'habitants. Les Shanghaiens désespèrent d'une amélioration. La force des vents prévue pour les jours à venir (là aussi suivie sur smartphone) reste trop faible pour chasser tous ces polluants que l'on peut presque toucher.

28 Janvier 2015 : Avec fierté, la réception de l'hotel propose aux touristes un footing découverte dans les rues de Shanghai tous les matins à 7h. Is it a joke ?

29 Janvier 2015 : premiers maux de tête.

31 Janvier 2015 : retour en Europe sans avoir pu vraiment flâner le long du Bund, promenade de l'ancienne concession internationale en bordure de la rivière Pu.

Depuis, les pics de pollution dans les grandes villes du nord et de l'est de la Chine se sont multipliés, faisant la une des journaux. Ces désormais célèbres "Airpocalypses" ont même dépassé le mois dernier par endroit les 1000 micro-grammes / m3 d'air de particules PM 2,5. Les autorités chinoises ont commencé pour la première fois à prendre des mesures préventives (circulation alternée, fermeture d'école, arrêt de chantiers, ...). Mais les promesses de la COP 21 vont demander bien plus de courage.

(La rivière Huangpu en pleine journée ... sous les particules polluantes, cause de centaines de milliers de décès prématurés chaque année en chine)

(La rivière Huangpu en pleine journée ... sous les particules polluantes, cause de centaines de milliers de décès prématurés chaque année en chine)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !