Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


L'envers du décor ("La Pietà, V&A museum, Londres)

Publié par ALINS sur 20 Mars 2016, 20:50pm

Catégories : #Art et Culture, #Musées, #Sculptures, #Religions, #Londres

Nos passages réguliers au Victoria & Albert museum de Londres croisent toujours la salle 36, pourtant dédiée aux oeuvres datant de 1300 à 1600 dont les inspirations bibliques restent quelque peu ennuyeuses à nos yeux.

Une sculpture aiguise cependant notre fascination depuis notre première visite, et nous consacrons quelques minutes à chaque fois pour en pénétrer la dualité.

L'envers du décor ("La Pietà, V&A museum, Londres)

L'arrière de cette oeuvre imposante provoque une sensation de douleur, celle de personnages dont la procession aurait été figée par des corps englués et déchirés. Les cavités nous font en effet penser à la modernité angoissée et torturée du Cri de Edvard Munch. Comme un écho au côté obscur des religions, nourrit de complots, de violences, de scandales et d'intégrisme depuis des siècles.

En contournant cette sculpture, nous découvrons un thème bien plus en adéquation avec l'époque représentée dans cette salle du V&A, bien que de douleur il s'agisse.

L'oeuvre a pour titre "The dead Christ with the Virgin, St John and St Mary Magdalene; a Pietà" et symbolise la douleur de Marie tenant le Christ sur ses genoux après que celui-ci eut été descendu de la croix avant sa mise au tombeau.

La figure adolescente de St Jean (sur la gauche), le dernier soupir du Christ, la tristesse de Marie et le mélange entre la terre cuite brute et la céramique vernissée aux couleurs vives rendent la scène pleine de compassion. Comme un écho à la lumière, à l'amour et à l'ouverture aux autres que les religions ont fait voeux de répandre depuis des siècles.

L'envers du décor ("La Pietà, V&A museum, Londres)

L'histoire nous apprend que la sculpture a été réalisée vers 1510 - 1515 dans les ateliers florentins d'Andrea Della Robbia, maître céramiste, dont on retrouve aujourd'hui les oeuvres dans les palais et églises de Toscane.

Michel-Ange fut le premier, en 1498, a représenter "La Pietà", statue en albâtre qui se trouve dans la basilique St Pierre au Vatican. De nombreuses interprétations ont été réalisées depuis, notamment celle de Della Robbia.

(La Pietà de Michel-Ange - Source internet)

(La Pietà de Michel-Ange - Source internet)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !