Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


La Cour des Voraces (Lyon)

Publié par ALINS sur 10 Avril 2016, 10:04am

Catégories : #Lyon, #Insolite, #Histoire

La Cour des Voraces : drôle de nom pour ce haut lieu de l'histoire lyonnaise qui garde encore de nos jours bien caché les secrets et la beauté qu'il abrite. Accroché aux pentes de la Croix Rousse, un étroit passage en retrait de la place Colbert nous fait découvrir une petite cour d'immeuble qui s'ouvre sur un escalier extérieur monumental. Absolument impressionnant !

De nuit comme de jour, la perspective qu'offre la Cour des Voraces fascine ses visiteurs. L'immeuble fut construit en 1840 et son escalier extérieur en pierre dessert ses logements sur les 6 étages. Une jolie rampe en fer forgé court jusqu'à la toiture de bois.

De nuit comme de jour, la perspective qu'offre la Cour des Voraces fascine ses visiteurs. L'immeuble fut construit en 1840 et son escalier extérieur en pierre dessert ses logements sur les 6 étages. Une jolie rampe en fer forgé court jusqu'à la toiture de bois.

L'histoire ce cette cour interpelle autant que l'architecture qui la compose. Hébergeant des ateliers de Canuts, il fut le lieu de réunion d'un groupe mutualiste de ces fameux ouvriers lyonnais de la soie : le "Devoir Mutuel" dont le nom se déforma au fil des années en "dévoirants" puis "dévorants" puis "voraces". Un nom parfaitement adapté à ces hommes qui participèrent aux révoltes sociales des Canuts, notamment lors de la révolution du printemps 1848 : armés, ils tinrent pendant plusieurs mois les forts de la ville.

Une plaque commémorative posée par la mairie indique d'ailleurs : "Dans la Cour des Voraces, ruche du travail de la soie, les Canuts luttaient pour leur condition de vie et leur dignité".

Une autre légende nous susurre à l'oreille que le nom Voraces proviendrait d'une vive protestation qui secoua la ville en 1846 lorsque le gouvernement parisien décida de faire passer la contenance du pot lyonnais de 1,04 l à 46 centilitres. Inadmissible !

Au pied de l'escalier, part une Traboule, passage couvert qui relie les rues à travers les immeubles. Nous pouvons descendre ainsi vers la place des Terreaux à l'abri des regards et des intempéries. Les Traboules, présentes dans le vieux Lyon depuis la Renaissance prolongent la face cachée de la ville de Lyon. Mais ce sera une autre histoire...

Au pied de l'escalier, part une Traboule, passage couvert qui relie les rues à travers les immeubles. Nous pouvons descendre ainsi vers la place des Terreaux à l'abri des regards et des intempéries. Les Traboules, présentes dans le vieux Lyon depuis la Renaissance prolongent la face cachée de la ville de Lyon. Mais ce sera une autre histoire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Régine 21/04/2016 18:22

Après nous avoir fait découvrir Londres , ses multiples facettes, ses événements ( je me souviens encore du Jubilé et des JO ), je trouve que c'est une bonne idée de nous faire connaitre Lyon !
J'avais entendu parlé des traboules dans un reportage, mais montrer des endroits tel que cet escalier ...
J'ai lu l'article suivant : vous avez les Alpes , nous avons les Pyrénées...la chaine était magnifique à voir , il y a deux jours...Aujourd'hui , ce n'est même pas un petit crachin londonien mais une pluie continue depuis cette nuit : le dicton marche !
Amitiés à toute la famille.

ALINS 24/04/2016 16:21

Oui, Lyon offre de jolies facettes à découvrir, que nous essaierons de paratager au fil des semaines. Malgré les études des uns et des autres qui nous prennent pas mal de temps ! J'espère que tout va bien du côté de Toulouse.

Archives

Nous sommes sociaux !