Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


"Dis maman, c'est quoi La Confluence ?" (Lyon)

Publié par ALINS sur 9 Mai 2016, 17:30pm

Catégories : #Lyon, #Confluence, #Fleuves

"La Confluence", c'est d'abord le lieu où la Saône, impétueuse rivière née dans les Vosges, se jette dans le Rhône, qui lui, trouve sa source en Suisse dans la pureté d'un glacier alpin.

En français dans le texte, on devrait d'ailleurs nommer ce lieu "Le Confluent" (désolé mesdames), langue de terre au sud de la Presqu'île lyonnaise qui voit ces deux géants s'affronter avant de reprendre le cours du Rhône jusqu'à la méditerranée.

Au 18ème siécle, le confluent du Rhône et de la Saône se trouvait à l'emplacement de l'actuelle Place des Terreaux, bien plus au nord. L'ingénieur Antoine Michel Perrache (qui donna son nom à la gare bien que celle-ci fut construite 77 ans après sa mort...) proposa alors d'assêcher les marécages qui le composaient pour gagner des terrains constructibles vers le sud.

Au bout du bout de la presqu'île, à l'endroit où la terre disparait sous les flôts, les eaux du Rhône d'un bleu profond rencontrent celles, boueuses, de la Saône. Les enfants - ce n'est pas Annah sur la photo - s'en amusent, les cygnes s'en lavent les ailes et les promeneurs solitaires laissent flotter leur regard et leurs pensées sur cette immensité.

Au bout du bout de la presqu'île, à l'endroit où la terre disparait sous les flôts, les eaux du Rhône d'un bleu profond rencontrent celles, boueuses, de la Saône. Les enfants - ce n'est pas Annah sur la photo - s'en amusent, les cygnes s'en lavent les ailes et les promeneurs solitaires laissent flotter leur regard et leurs pensées sur cette immensité.

Si vous arrivez par le sud et l'autoroute A7, les bouchons vous permettent généralement de profiter d'une vue privilégiée sur le confluent des deux cours d'eau. Le Musée des Confluences, l'arche du pont Raymond Barre et la basilique de Fourvière en servent de décor. Le déclassement de l'autoroute A7 au profit d'un boulevard urbain a été approuvé par l'état. Ce sera bien plus respirable ... une fois que le contournement de Lyon sera une réalité.

Si vous arrivez par le sud et l'autoroute A7, les bouchons vous permettent généralement de profiter d'une vue privilégiée sur le confluent des deux cours d'eau. Le Musée des Confluences, l'arche du pont Raymond Barre et la basilique de Fourvière en servent de décor. Le déclassement de l'autoroute A7 au profit d'un boulevard urbain a été approuvé par l'état. Ce sera bien plus respirable ... une fois que le contournement de Lyon sera une réalité.

Perspectives du point de confluence depuis le Rhône (à gauche) ou la Saône (à droite).Perspectives du point de confluence depuis le Rhône (à gauche) ou la Saône (à droite).

Perspectives du point de confluence depuis le Rhône (à gauche) ou la Saône (à droite).

"La Confluence", c'est aussi un quartier sorti de terre sur ce lit d'alluvions. D'abord lieu de bas-fonds qui rassemblait les prisons Saint Jean & Saint Joseph, le port industriel Rambaud , le marché-gare Perrache ou les friches d'une ancienne gare de triage, il attira prostitution et trafics en tout genre. Les lyonnais parlaient alors du quartier "au-delà des voûtes", protégés qu'ils en étaient à l'époque par les voûtes de la gare Perrache.

Sa transformation en un quartier tendance qu'il est aujourd'hui devenu fut pensée par Raymond Barre et mise en oeuvre par Gérard Collomb. Depuis le départ du marché-gare en 2009, il se veut le prolongement moderne du centre ville avec la construction d'un centre commercial, de bureaux et de logements à l'écologie high tech (mais dont la technologie semble parfois capricieuse...), du nouveau conseil régional (avant que les régions ne changent...), le tout entouré d'une darse, bassin alimenté par la Saône où les familles lyonnaises aiment à déambuler au soleil.

Les lyonnais de souche verront sans doute dans "La Confluence" un quartier surfait à la spéculation immobilière dévorante, bien loin des appartements de Canuts accrochés aux pentes de la Croix Rousse. Le succès populaire qu'il rencontre semble cependant donner raison à leurs concepteurs.

Le quartier de La Confluence avant sa rénovation, à l'extrémité sud de la Presqu'île lyonnaise - photo source internet.

Le quartier de La Confluence avant sa rénovation, à l'extrémité sud de la Presqu'île lyonnaise - photo source internet.

Diaporama - Le quartier de "La Confluence" de nos jours. Logements à l'architecture contemporaine et bureaux du bord de Saône dont les cubes verts - siège d'Euronews - et orange sont devenus les icônes architecturaux à la peau de métal ciselée.
Diaporama - Le quartier de "La Confluence" de nos jours. Logements à l'architecture contemporaine et bureaux du bord de Saône dont les cubes verts - siège d'Euronews - et orange sont devenus les icônes architecturaux à la peau de métal ciselée.
Diaporama - Le quartier de "La Confluence" de nos jours. Logements à l'architecture contemporaine et bureaux du bord de Saône dont les cubes verts - siège d'Euronews - et orange sont devenus les icônes architecturaux à la peau de métal ciselée.
Diaporama - Le quartier de "La Confluence" de nos jours. Logements à l'architecture contemporaine et bureaux du bord de Saône dont les cubes verts - siège d'Euronews - et orange sont devenus les icônes architecturaux à la peau de métal ciselée.

Diaporama - Le quartier de "La Confluence" de nos jours. Logements à l'architecture contemporaine et bureaux du bord de Saône dont les cubes verts - siège d'Euronews - et orange sont devenus les icônes architecturaux à la peau de métal ciselée.

"La Confluence", c'est enfin le musée d'histoire naturelle et des sociétés (dit des Confluences), ouvert en décembre 2014 à l'aplomb de la jonction du Rhône et de la Saône. Immense vaisseau déstructuré de métal et de verre conçu par le cabinet d'architecture autrichien Coop Himmelb(l)au, le musée fut un fiasco financier. Estimé à 61 millions d'euros, sa construction en coûta finalement 330 millions, le sol étant bien plus meuble que prévu ... (ce qui n'est cependant pas surprenant à cet endroit là de la Presqu'île). Avec un million d'entrées lors de sa première année d'exploitation, le musée est heureusement un vrai succès populaire proposant des collections et expositions de qualité. Mais ce sera une autre histoire...

"Dis maman, c'est quoi La Confluence ?" (Lyon)
"Dis maman, c'est quoi La Confluence ?" (Lyon)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !