Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Les Insus, insoumis (Carcassonne, 16 juillet 2016)

Publié par ALINS sur 17 Juillet 2016, 20:45pm

Catégories : #Musique, #Rock, #Concerts

Deux heures d'un rock jouissif et nombre de hits qui ont rythmé la scène française depuis 1976 avec la création du groupe Téléphone. Seule manque (hélas) à l'appel Corinne, remplacée à la basse par Aleksander Angelov

Deux heures d'un rock jouissif et nombre de hits qui ont rythmé la scène française depuis 1976 avec la création du groupe Téléphone. Seule manque (hélas) à l'appel Corinne, remplacée à la basse par Aleksander Angelov

"Je rêvais d'un autre monde" : les paroles du dernier morceau du concert des Insus résonnent encore comme un écho au terrible attentat qui a transformé deux jours auparavant la Promenade des Anglais de Nice en véritable scènes d'horreur.

Avant de reprendre en coeur "La Bombe Humaine", Jean-Louis Aubert demanda une minute de silence en mémoire de ceux qui ont péri. Silence qui se mua ensuite en une marseillaise entonnée poing levé par les 15000 fans présents sous les remparts de la cité de Carcassonne.

Moment d'intense émotion, "Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin, c'est la fin ...", luttons ensemble contre ceux qui veulent nous détruire, luttons à coup de laïcité sans complaisance, d'éducation, de liberté, de culture sans oublier bien sur nos forces armées.

(La Bombe Humaine interprétée à Lyon en novembre dernier lors de la reformation du groupe)

Nous avons pu, l'espace d'un excellent concert, renouer avec notre jeunesse quand, en 1979, nous avions demandé l'album "Crache ton venin" comme cadeau de noël. Celui de la pochette originale, ensuite censurée, qui dévoilait le groupe nu après avoir fait glisser le calque du dessus. Téléphone jouait un rock incisif et c'est avec un immense plaisir que leur show d'hier démarra par le morceau titre parfaitement agressif "Crache ton venin" pour se terminer par un second rappel avec "Tu vas me manquer", dernier morceau - à la ryhtmique écrasante - du même album.

La boucle était bouclée, nous nous sommes alors rendus compte à quel point Téléphone était inscrit au plus profond de notre génération malgré une carrière qui s'arrêta en 1986 après 10 années à écumer la France et 5 albums vendus à 6 millions d'exemplaires.

Nous ne seront pas les seuls à les revoir sur scène cette année car les Insus sera le groupe qui tournera le plus dans l'hexagone en 2016. Quelle suite donneront-ils à leurs retrouvailles ?

Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, les deux compères ont fini par se retrouver 30 ans après leur séparation avec un plaisir non feint.
Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, les deux compères ont fini par se retrouver 30 ans après leur séparation avec un plaisir non feint.

Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, les deux compères ont fini par se retrouver 30 ans après leur séparation avec un plaisir non feint.

Pause acoustique pour "Le Silence" et "Oublie ça" avec Richard Kolinka aux percussions.

Pause acoustique pour "Le Silence" et "Oublie ça" avec Richard Kolinka aux percussions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !