Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


L'art cultive la vigne, balade vigneronne au pays de Joseph Delteil

Publié par Famille Alins sur 22 Octobre 2017, 20:20pm

Catégories : #France, #Aude, #Tourisme, #Littérature

"Là-bas, près de Limoux, il y a un village qu'on appelle Pieusse. C'est ma patrie, ma grande" (Joseph Delteil)

"Là-bas, près de Limoux, il y a un village qu'on appelle Pieusse. C'est ma patrie, ma grande" (Joseph Delteil)

L'espace d'un week-end d'automne ensoleillé, l'espace d'une randonnée vénérant les vins d'occitanie et la poésie de Joseph Delteil, nous avons retrouvé les vignes ondulées si chères à notre coeur.

Première étape, la vigne centenaire, à l'entrée du village. "Ces beaux raisins matutinaux... un écho des architectures du ciel... Rouges victimes, raisins ! O vigne Iphigénie " (Joseph Delteil)

Première étape, la vigne centenaire, à l'entrée du village. "Ces beaux raisins matutinaux... un écho des architectures du ciel... Rouges victimes, raisins ! O vigne Iphigénie " (Joseph Delteil)

Seconde étape, le Château où se tint un concile cathare en 1225. "On m’a souvent demandé si je suis cathare. Que je le sois en droit, je ne sais ; mais je sais que je me sens et me veux cathare, passionnément ... L’Absolu : voilà peut-être toute l’affaire cathare." (Joseph Delteil)

Seconde étape, le Château où se tint un concile cathare en 1225. "On m’a souvent demandé si je suis cathare. Que je le sois en droit, je ne sais ; mais je sais que je me sens et me veux cathare, passionnément ... L’Absolu : voilà peut-être toute l’affaire cathare." (Joseph Delteil)

Troisième étape, les domaines viticoles. Ceux de Cariven, de Fourn ou de Jo Riu rejoints par les caves du Sieur d'Arques et d'Anne de Joyeuse. Ils nous en ont fait voir de toutes les couleurs. "Par là septembre, mes amis, nous invite à être moineaux. Déjà les canicules trépassent, déjà déclinent et durcissent les grasses merveilles des beaux mois. Un vague sentiment de fuite en catimini évente et aggrave l'âme. C'est le moment où l'homme, las des splendeurs calmes, appelle à voix basse en son coeur le grand choc des vendanges." (Joseph Delteil)

Troisième étape, les domaines viticoles. Ceux de Cariven, de Fourn ou de Jo Riu rejoints par les caves du Sieur d'Arques et d'Anne de Joyeuse. Ils nous en ont fait voir de toutes les couleurs. "Par là septembre, mes amis, nous invite à être moineaux. Déjà les canicules trépassent, déjà déclinent et durcissent les grasses merveilles des beaux mois. Un vague sentiment de fuite en catimini évente et aggrave l'âme. C'est le moment où l'homme, las des splendeurs calmes, appelle à voix basse en son coeur le grand choc des vendanges." (Joseph Delteil)

Dernière étape, retour au village par la crête. "J’aime Pieusse d’un dur amour (l’amour, c’est ce qui est dur). Une colline, la plus simple du monde, nette et crue, lui sert d’horizon. La rivière Aude coule à ses pieds, amoureuse de ses propres rives" (Joseph Delteil)
Dernière étape, retour au village par la crête. "J’aime Pieusse d’un dur amour (l’amour, c’est ce qui est dur). Une colline, la plus simple du monde, nette et crue, lui sert d’horizon. La rivière Aude coule à ses pieds, amoureuse de ses propres rives" (Joseph Delteil)

Dernière étape, retour au village par la crête. "J’aime Pieusse d’un dur amour (l’amour, c’est ce qui est dur). Une colline, la plus simple du monde, nette et crue, lui sert d’horizon. La rivière Aude coule à ses pieds, amoureuse de ses propres rives" (Joseph Delteil)

"On dit le Midi. Il y a mille Midis. Du moins en gros, il y en a deux la Provence et l'Occitanie. La Proven-ce est toute gréco-romaine, bien ancrée dans l'ordre de la nature, dans les lois de l'esprit. L'Occitanie au contraire me paraît essentiellement anarchique, ex-centrique, l'âme inquiète et rêveuse, l'imagination vagabonde" (Joseph Delteil)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !