Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Ubu Roi (ou presque) au Théâtre National Populaire

Publié par Famille Alins sur 29 Octobre 2017, 08:30am

Catégories : #Art et Culture, #Théâtre, #Lyon

Tout d'abord, il y a le quartier.

Celui des gratte-ciel de Villeurbanne, né d'une utopie sociale et d'une modernité architecturale extraordinaire qui lui ont permis de traverser près d'un siècle sans la moindre ride.

Ce fut donc tout naturellement en ce lieu que le Théâtre National Populaire (TNP), créé en 1920 à Paris pour permettre au plus grand nombre d'accéder à des créations théâtrales de qualité, déménagea en 1972.

Possédant trois salles de spectacle et quatre salles de répétition, le TNP est devenu aujourd'hui l'une des scènes majeures du théâtre en Europe.

Dans l'ordre d'apparition : le TNP - rénové en 2011, l'hotel de ville de Villeurbanne qui lui fait face et les immeubles en terrasse des gratte-ciel dans le crépuscule d'un soir d'octobre.
Dans l'ordre d'apparition : le TNP - rénové en 2011, l'hotel de ville de Villeurbanne qui lui fait face et les immeubles en terrasse des gratte-ciel dans le crépuscule d'un soir d'octobre.
Dans l'ordre d'apparition : le TNP - rénové en 2011, l'hotel de ville de Villeurbanne qui lui fait face et les immeubles en terrasse des gratte-ciel dans le crépuscule d'un soir d'octobre.

Dans l'ordre d'apparition : le TNP - rénové en 2011, l'hotel de ville de Villeurbanne qui lui fait face et les immeubles en terrasse des gratte-ciel dans le crépuscule d'un soir d'octobre.

Et puis il y a la pièce, Ubu Roi. Ou presque, car il s'agit là d'une adaptation décalée du directeur du TNP, Christian Schiaretti.

Dire qu'Alfred Jarry écrivit cette comédie à l'âge de 15 ans aidé de ses copains de collège pour se moquer du grotesque de leur professeur de physique. Mais cette satire au langage fleuri, provocante et absurde, inspira le mouvement surréaliste et préfigura hélas les dictatures sanguinaires du 20ème siécle.

Car le Roi Ubu fait autant rire par sa bétise et ses "merdres" continus qu'il effraie par sa cruauté, sa soif de pouvoir et sa cupidité.

Comme le quartier des gratte-ciel, la pièce n'a pris aucune ride en ce début du 21ème siècle. Sa première représentation en 1896 fit scandale, elle interpelle toujours autant.

Le décor est un choc, vaste décharge d'excréments et de détritus, qui pousse à l'extrème l'humour potache et la dénonciation de ceux qui nous dirigent.

Le décor est un choc, vaste décharge d'excréments et de détritus, qui pousse à l'extrème l'humour potache et la dénonciation de ceux qui nous dirigent.

Les photos étant évidemment interdites, nous avons immortalisé à partir d'une affiche Stéphane Bernard, excellent en Roi Ubu. Entouré du capitaine Bordure et d'un palotin aux allures d'Orange Mécanique, il parsème la pièce de moments chantés particulièrement réussis.

Les photos étant évidemment interdites, nous avons immortalisé à partir d'une affiche Stéphane Bernard, excellent en Roi Ubu. Entouré du capitaine Bordure et d'un palotin aux allures d'Orange Mécanique, il parsème la pièce de moments chantés particulièrement réussis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !