Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Brick Lane Street Art à l'heure des Jeux Olympiques (Londres 2012)

Publié par ALINS sur 10 Août 2012, 22:50pm

Catégories : #Art et Culture, #Street Art, #Brick Lane, #Jeux Olympiques 2012, #Londres

Cela faisait quelque temps que nous n'avions pas déambulé dans le quartier de "Brick Lane" qui offre une mixité et une effervescence fascinantes (Brick Lane, histoire de l'immigration londonienne ). Soleil à l'appui, nous avons profité de la pause dominicale pour voir comment "Brick Lane", haut lieu du street art londonien, s'adaptait à ces Jeux Olympiques 2012. En effet, le gouvernement et les autorités locales avaient décidé d'éliminer les graffitis des murs de la capitale britannique pour la rendre plus présentable aux yeux du monde.

P1040367

(Les slogans affichés dans l'East End sont souvent en décalage par rapport au consensus de la société britannique. Alors que Londres souhaite la bienvenue aux athlètes du monde, Brick Lane ne souhaite pas la bienvenue aux voleurs de gloire que sont les sportifs dopés)

Il y a un an seulement, des émeutes éclataient à Tottenham avant d'embraser toute la ville. La mort de Mark Duggan, tué par la police, fut le déclencheur d'un déchainement de violence qui dura quatre jours emportant avec lui maisons, commerces et la vie de cinq personnes. A un an des Jeux Olympiques, Londres se regardait dans la glace de façon cruelle. Les cicatrices restent encore vives.

P1040314 269753 459026420794912 754347549 n

(Photo de gauche prise à Brick Lane dimanche, celle de droite étant une oeuvre du street artist "Pure Evil" réalisée l'an dernier durant les émeutes)

Revenons cependant au sport avec un rappel historique surprenant, celui de l'haltérophile écossais Launceston Elliot qui fut le premier champion olympique britannique aux jeux d'Athènes de 1896.

P1040366

Plus actuel, Usain Bolt et l'esprit de la Jamaïque sont partout. Brick Lane et l'ancienne brasserie Truman hébergent le "Puma Yard", mélange de concerts, restaurations et vêtements branchés aux inspirations des Caraïbes. La célèbre marque de sport n'a pas hésité à placarder sur de nombreux murs du quartier le fameux signe de victoire du dieu Bolt. Pour le plus grand bonheur des touristes et le malheur des artistes urbains qui ont ainsi vu nombre de leurs oeuvres recouvertes. Plus que les autorités, ce sont l'implantation des marques à la mode et la rénovation de nombreux immeubles qui mettent en danger l'authenticité de Brick Lane.

P1040363 P1040365

Dans la catégorie, je supporte actuellement le Team GB, l'East End n'a pas dérogé à l'euphorie générale avec ce champignon de Christian Nagel en porte drapeau (voir Les champignons londoniens de Christiaan Nagel ). Le lendemain de sa victoire dans l'Heptathlon, Jessica Ennis voyait son visage reproduit à des centaines de fois un peu partout (Les britanniques sont timbrés de leurs médaillés d'or (JO 2012) .

P1040320 P1040336

Nous avons également rencontré la mascotte Wenlock, décidément partout (Wenlock et Mandeville se promènent dans Londres (JO 2012) ainsi que la représentation de catégories olympiques par "Code FC" et "Otto Schade".

P1130006 P1020617 P1020618

("Code FC", photos prises qu printemps)

P1040371

Finalement, 'Brick Lane" fait plutôt bon ménage avec les JO.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !