Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


L'affaire Lord Lucan (Londres)

Publié par ALINS sur 15 Novembre 2010, 20:44pm

Catégories : #Londres, #Insolite

Il est 21h45 en ce jeudi 7 novembre 1974. Une femme ensanglantée surgit dans le pub The Plumber's Arms, situé dans le très chic quartier de Belgravia, rue Lower Belgrave Street. Elle crie à l'aide : "Je viens juste d'échapper à un meurtre. Il est dans la maison ! Il a tué la Nanny !".

P1050535

Il s'agit de la comtesse Lucan qui habite à une centaine de mètres de là, au 46 Lower Belgrave Street. Une ambulance viendra la chercher, tandis que la police investira les lieux. Les trois enfants à l'étage sont sains et saufs, mais au sous sol, les murs et le sol sont couverts de sang, les conduisant jusqu'au corps de la Nanny gisant dans un sac. Cette dernière n'a pas eu de chance : Sandra Rivett, 29 ans, avait l'habitude de prendre son jeudi soir pour retrouver son petit ami mais changea au dernier moment cette semaine là pour prendre le mercredi soir. Elle n'avait pas l'habitude de descendre au sous-sol pour préparer le thé à cette heure-ci, tâche dont s'acquittait la comtesse. A t-elle été prise pour sa maitresse de maison dont elle possédait la même corpulence ?

P1050534

(La maison du drame)

Lady Lucan accusera vite son mari, Lord Lucan 7ème comte du nom comme étant le meutrier. Le couple était séparé et une procédure avait confié la garde des enfants à leur mère. Joueur invétéré, il fréquentait le très richissime Clermont Club situé à Mayfair. Après avoir téléphoné à sa mère vers 22h30 pour lui annoncer qu'une catastrophe était arrivée et qu'elle devait s'occuper des enfants, il partira chez des amis à Uckfield dans le Sussex où il arrivera aux environ de 23h30 au volant d'une Ford Corsair d'emprunt. Pendant ce temps, la police le cherchera à son appartement. A ses amis, il confiera que passant par la maison de sa femme, il avait mis en fuite un inconnu avant que celle-ci, descendant au sous-sol ne le prenne pour l'assassin et qu'une bagarre ne s'ensuive. Propos qu'il confirmera dans deux lettres à son beau frêre, postées le lendemain. Indiquant qu'il se devait de retourner à Londres, il repartira au milieu de la nuit et ne sera plus jamais revu.

La Ford Corsair sera retrouvée trois jours plus tard à Newhaven : a-t-il embarqué pour la France ? Etait-ce un leurre ? La voiture a-t-elle été déposée là par Lord Lucan lui même ?

Cette affaire a tenu l'Angleterre en haleine, de nombreuses théories fleurissant au fil des années. A partir de mai 1998, un mystérieux témoin appela plusieurs fois la police pour leur indiquer que le soir du meurtre, à Uckfield, il avait vu trois hommes descendre de la maison des amis de Lord Lucan, entendu deux détonations puis vu deux hommes remonter. Le comte aurait-il été lui même supprimé après son coup de folie, dans ce milieu très fermé de l'aristocratie anglaise ?

Lady Lucan indiqua aux enquêteurs que la bagarre avait bien eu lieu avec son mari mais qu'elle n'avait pas été témoin du meutre de la Nanny. Bagarre qui s'arrêta ensuite, les deux époux montant à la salle d'eau pour nettoyer leurs plaies comme le confirma la fille ainée qui, regardant la télévision, n'avait rien entendu. La comtesse profita de ce moment là pour s'échapper vers le pub, considérant que les intentions de son mari étaient funestes. L'affaire Lucan n'a pas fini de faire parler dans ce quartier très chic de Belgravia dont la famille Grovesnor fut à l'origine du développement (photo ci-après).

P1050533

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !