Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Les Bourgeois de Calais ... dans les jardins du Parlement Britannique

Publié par ALINS sur 18 Octobre 2011, 22:06pm

Catégories : #Londres, #Westminster, #Art et Culture, #Sculptures

Une des nos promenades dominicales nous a conduit au "Victoria Tower Gardens", parc public adjacent au Parlement Britannique et à sa Tour Victoria. C'est avec étonnement que nous avons découvert, flânant au gré des massifs des bords de la Tamise, un des exemplaires des Bourgeois de Calais ("The Burghers of Calais"), fameuse sculpture d'Auguste Rodin.

P1090861

L'original de plâtre réalisé en 1889 faisait suite à une commande de la ville de Calais qui prit possession de la première sculpture en bronze six ans plus tard. Mais onze autres exemplaires furent autorisés à partir du même moule, le dernier datant de 1995 pour la "Rodin Gallery" de Séoul.

La sculpture se trouvant dans les jardins de la Tour Victoria a été coulée quant à elle en 1908 (il s'agissait du troisième exemplaire), avant d'être achetée en 1911 par le gouvernement britannique.

P1090862

Il faut dire que l'évènement qui inspira Rodin correspond à un épisode de la guerre de 100 ans qui marqua nos deux pays. Edward III, roi d'Angleterre, assiégea le ville de Calais en 1346 mais se vit opposer une farouche résistance de lq population durant près d'une année. Finalement affamée, la cité négocia une rédition qui permettait aux habitants de garder la vie sauve. Ils devaient livrer, en contrepartie, six notables de la ville afin qu'is soient exécutés. Les bourgeois se présentèrent au souverain anglais en chemises, cordes au cou avec les clés de la ville. Mais l'histoire se termina bien puisque Philippa de Hainaut, épouse d'Eward III, persuada son époux de les épargner. Contrairement aux visages torturés d'Auguste Rodin, ce fut donc une "happy end". Et Calais resta sous domination anglaise durant plus de 200 ans.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !