Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Les salins de l'île Saint-Martin

Publié par ALINS sur 7 Août 2010, 16:24pm

Catégories : #France, #Aude, #Tourisme, #Mer

Les salins de l'île Saint-Martin ... le nom évoque une île des caraïbes où l'on s'attendrait à voir glisser le voilier de Corto Maltese ...

Et bien non, ces salins se trouvent à Gruissan, dans l'Aude, mais proposent néanmoins une visite extrèmement intéressante sur une activité millénaire :  la production du sel (les hommes préhistoriques l'utilisaient déja pour conserver la viande).

P1040572 P1040563

Le site (entre 350 et 400 ha), fermé par les Salins du Midi en 2005 (considéré comme non rentable), fut repris par la mairie dans le cadre d'un écomusée et de la conservation du métier ancestral de saunier, d'une production de sel de table pour les besoins gastronomiques régionaux et d'une préservation de la biodiversité locale. Belle initiative et la visite d'1h30 (payante) est très instructive pour mieux connaître cette matière première qui nous accompagne pourtant quotidiennement.

Les salins sont bordés par l'étang de l'ayrolle et la mer méditerranée, dont ils sont protégés par une digue de 1.5 kms.

De l'exploitation industrielle par les Salins du Midi, ne subsiste qu'une "gerbeuse", grue qui permettait d'entasser le sel en pyramide (ou "camelles").

P1040564

Le travail est aujourd'hui uniquement manuel et retrouve les principes de ses origines. La technique est relativement simple mais nécessite tout le savoir faire du saunier, qui se transmet de génération en génération (pas d'école pour cela). L'eau de mer verra sa concentration en sel augmenter au fur et à mesure de son évaporation, provoquée par le soleil et le vent. La concentration naturelle est de 29g/l et augmentera jusqu'à 260g/l au fil de son passage dans les différents bassins. Elle terminera sa course dans les tables salantes, où les cristaux de sel se formeront et seront récoltés en Septembre.

P1040565 P1040583

La couleur rose des tables salantes est liée à la présence d'une algue (dunaliella salina), rare flore pouvant survivre à ce niveau de concentration saline.

Les bassins sont séparés par des digues et alimentés par des canaux, dont le processus de fermeture (portes en bois) est de la seule responsabilité du saunier.

P1040578 P1040582

Le saunier sera amené à mesurer l'évaporation (à gauche) et la pluimétrie (à droite) afin de rejeter de l'eau ou d'en ajouter si besoin.

P1040589 P1040588

C'est lui aussi qui récolte la fleur de sel, fine couche cristalline qui se forme sous l'action du vent entre mi-juillet et mi-août. Elle permet d'obtenir un sel d'une finesse extrème, stockée séparément de la croute de sel, qui elle, nécessitera une transformation industrielle après coup.

P1040586 P1040587

Les salins de l'île Saint-Martin n'exploitent qu'une petite partie du site (une quarantaine de tonnes). Ils utilisent certains bassins pour l'élevage d'huitres et la ligue de protection des oiseaux (LPO) propose des observations en raison de la riche biodiversité du lieu (flamants roses notamment). Nous avons pu gouter la Salicorne à l'état sauvage également. Une belle balade de 2 kms, avec une petite bouteille d'eau et un peu de crème solaire sur le bout du nez cependant.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !