Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Pause café à Cool Britannia (Piccadilly Circus)

Publié par ALINS sur 7 Janvier 2011, 06:39am

Catégories : #Londres, #Soho, #Tourisme, #Shopping, #Loisirs

Si vous cherchez des souvenirs aux couleurs de l'union jack, Cool Britannia, sur Piccadilly Circus , propose un choix pléthorique d'objets en tous genres. De la babiole aux tee-shirts en passant par les traditionnels mugs, la gamme est large pour les touristes de tous horizons. De meilleure qualité et d'un design un peu plus sympa que les autres échoppes à souvenirs.

Au sous-sol, vous trouverez une zone café - internet (payant), calme et qui sert de bons cafés, bien meilleurs que ceux de Starbucks ou autres Prêt à manger. En plus, vous baignerez au milieu des couleurs britanniques.

P1060158

P1060160 P1060164

Fournitures que vous pourrez évidemment trouver en rayons pour la plupart. Nous avons aussi pu admirer ce kit pique-nique ou ce miroir qui expose ses couleurs.

P1060171 P1060169

Nous avons apprécié, notamment les tableaux de Jelly Bellies ou autres décors qui rappellent la capitale britannique.

 P1060168

P1060170

Le nom Cool Britannia n'a pas été sans doute choisi au hasard. C'est un terme, utilisé dans les années 1990 par le New Labour de Tony Blair qui souhaitait donné un coup de jeune à l'image de la Grande-Bretagne. Il provenait d'un jeu de mot sur une chanson populaire du 13ème siècle, "Rule Britannia" et fut utilisé en 1967 comme titre d'une chanson par le groupe Bonzo Dog Doo-Dah Band. Ce travail sur l'image de Tony Blair semble être retombé après coup mais force est de constater que le drapeau britannique inspire de nombreux designers. Mélange tout à la fois de royauté, de rock et de jeunesse, les couleurs de l'Union Jack se vendent aux quatre coins du monde. Nous avons du louper quelque chose en France pour ne pas associer et vendre nos couleurs comme symbole universel de la révolution française, des droits de l'homme ou de l'art de vivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !