Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Présence française à Londres

Publié par ALINS sur 9 Mars 2010, 22:55pm

Catégories : #Londres, #Kensington, #France

Saviez-vous que Londres est la sixième ville française ?
Avec une communauté d'environ 300000 français vivant dans la capitale britannique, cela la placerait juste derrière Toulouse et Nice mais devant Nantes, Strasbourg, Montpellier ou Lille.
D'ailleurs le nom des rues a commencé à changer comme vous pouvez le voir ci-après.

P1010389

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'immigration française en Grande Bretagne n'est pas un phénomène nouveau. Elle commença militairement avec la conquête de l'Angleterre par William, Duc de Normandie, en 1066 (et la fameuse bataille de Hastings). L'aristocratie anglaise date de cette époque et de nombreuses familles sont donc de descendance normande. Prenons l'exemple de la famille "Grosvenor" dont proviennent les Ducs de Westminster et qui est l'une des plus riche de Londres. De nombreux squares, batiments ou rues portent d'ailleurs leur nom. Et bien "Grosvenor" vient de "Gros veneur" qui signifiait "Grand chasseur".

Au 16ème et 17ème siécles, l'immigration française avait des origines religieuses avec la fuite des protestants français (huguenots et calvinistes) hors de l'hexagone. Huit millions de britanniques descendent ainsi de familles françaises. On se chamaille souvent mais nos histoires sont donc entremélées.
Le français est d'ailleurs la première langue apprise par les écoliers bien que les résultats ne semblent pas vraiment palpables. Il faut dire que les publicités censées créer des vocations pour la langue française sont tout de même un peu provocatrices !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1010739

 

Ces dernières années, l'afflux de français a fortement augmenté à nouveau (si je mets de côté la crise économique et le phénomène de reflux). Il s'agit cette fois de personnes ayant traversé la manche pour des raisons économiques, expatriés de sociétés françaises implantées au Royaume Uni (au nombre de 2900) ou immigrés venus tenter leur chance dans les métiers de la restauration, du commerce ou des services. Beaucoup d'étudiants aussi.

South Kensington est LE quartier français, en raison de la présence du Lycée français Charles de Gaulle et de ses 3500 écoliers (voir article du 26 septembre 2009), ainsi que celles de l'ambassade et du consulat français. Nous y trouvons aussi l'institut français qui travaille au rayonnement de notre langue: cours, cinéma (ciné lumière, films anciens ou d'auteurs) ou bibliothèque pour enfants assez complète (25 £ par an).

P1010736 

Les français sont aussi nombreux dans les quartiers alentours, de Chelsea, Fulham, Battersea ou Clapham. Nous en avons rencontré un certain nombre plus au nord dans le quartier de Hampstead.

Petit tour en images, en commençant par Bute street, rue "française" de South Kensington. Un bar à vin, îlot au milieu de cette mer de pubs.

P1000359 P1010197

Les métiers de bouche bleu-blanc-rouge sont par ailleurs bien représentés.

P1010193 P1010732

P1010199 P1010728

La culture n'est pas absente non plus du quartier, avec trois librairies à proximité l'une de l'autre. Pas grandes mais bien achalandées, avec des sélections sympas qui changent régulièrement.

P1010729 P1010733

P1010734

J'en profite pour vous conseiller le livre de Marc Levy "Mes amis, mes amours" qui a pour cadre Londres et plus particulièrement ce lieu à proximité du lycée français. Il en retrace bien l'atmosphère.

Parmi les commerces français, nous trouvons essentiellement des indépendants et peu de chaînes. A l'exception des vins Nicolas, des produits pour le corps l'Occitane ou de la boulangerie Paul qui vante sa longue tradition française.

 P1010698 P1010699

Deux faux amis ont été débusqués : tout d'abord, la chaîne "Prêt à manger" (sandwichs) que l'on trouve partout, est une création londonienne (leur capuccino est horrible soit dit en passant). J'ai ensuite découvert une superposition du logo Burger King avec celui de Délice de France (livraison de viennoiseries en gros) : rien de très hexagonal dans tout cela.

P1000969 P1010583

Le luxe français est évidemment présent. En témoigne cette campagne de publicité "J'adore Dior" qui a démarré en janvier sur les grands panneaux qui bordent la sortie de Londres par ses principales artères. Les photos sont plutôt réussies et font bien passer l'esprit de Dior mais il est surprenant de voir une campagne publicitaire pour un parfum juste après les fêtes de noël. Qui plus est, les panneaux s'étalaient le long du périphérique nord, lieu de passage certes, mais pour une population sans doute moins cliente que celle de la City. Si vous êtes dans le marketing, proposez leur vos services !

P1010274 P1010406

Clien d'oeil aussi aux petits artisans qui existent aux côtés des grandes marques.

P1010746

Finissons avec nos amis francophones de Belgique. Campagne publicitaire de la bière Stella Artois, qui vient là aussi de démarrer. Franglais affiché et esprit Deauville des années 50-60. C'est sympa, frais, peut être un peu trop pour la saison. On ira boire une Stella mais bien au chaud dans le pub du coin.

P1010762 P1010764

Pour finir, j'ajoute en lien le site de "Ici Londres", journal des français de Londres qui contient de nombreuses adresses pratiques (médecins, logements, travail, ...).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !