Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Sur les traces londoniennes d'Oscar Wilde

Publié par ALINS sur 3 Septembre 2011, 11:00am

Catégories : #Art et Culture, #Littérature, #Londres, #Angleterre

Londres offre la possibilité de suivre les traces de nombreux hommes illustres à travers les lieux qu'ils ont fréquenté, et de pénétrer ainsi dans l'histoire, souvent singulière, de leur vie. Avouons qu'avec Oscar Wilde, nous ne sommes pas déçus.

Né à Dublin en 1854 et décédé à Paris quarante six ans plus tard (Oscar Wilde est enterré au Père Lachaise), la capitale britannique fut cependant le théatre de son esprit brilliant et de sa vie dissolue qui finit par scandaliser l'Angleterre Victorienne. Londres lui ouvrit les bras en 1879, après des études brilliantes à Oxford et un premier poème "Ravenne" qui fut couronné du "Newdigate Prize". Son esprit subtil et cultivé, sa personnalité raffinée qui faisait l'éloge de l'esthétisme et du dandysme était alors admirée dans tout le pays.

Nous retrouvons sa trace en 1884, dans l'immeuble de brique rouge du "34 Tite Street", à proximité de la Tamise. Il venait d'épouser Constance Lloyd dont il aura deux fils, la famille vécut alors dans cette rue de Chelsea durant onze ans. 

P1090269 P1090271

Cette période dorée fut la plus prolifique pour Oscar Wilde, qui publia nombre de poèmes, essais, pièces de théatre et romans dont "Le portrait de Dorian Gray" (1891) porté récemment sur grand écran par Oliver Parker. L'histoire de ce jeune homme aux influences néfastes, fut une commande passée par l'éditeur américain J.M Stoodart un soir d'août 1889 au Langham Hotel (1 Portland Place). Conan Doyle, également présent, écrira quant à lui "Le signe des quatre".

4309 the-langha 033127-langham-hotel

(Le Langham Hotel où Stoodart passa commande des deux oeuvres policières)

Décadence contre honorabilité : le thème convenait bien à Oscar Wilde dont la liaison avec Lord Alfred Douglas l'entraina dans une vie totalement débridée. Il intenta un procès pour diffamation au père de son amant, le marquis de Queensberry, qui l'avait accusé de sodomie à l'entrée du club qu'il fréquentait à Mayfair.

P1090308 P1090310

(Le Brown's Hotel à Albermale Street dans le quartier de Mayfair - quartier qui abritait les clubs prestigieux de la haute société londonienne - où Oscar Wilde avait ses habitudes. N'hésitez pas à entrer pour prendre une tasse de thé et partager un peu de l'histoire du lieu. Kipling y écrivit "Le livre de la jungle" et Agatha Christie y situa l'intrigue de "A l'hotel Bertram")

Le procès se déroula en 1895 et transforma la cour criminelle ("The Old Bailey") en une véritable scène de théatre où le public se pressait pour suivre les joutes verbales entre Oscar Wilde et les avocats de la défense. Pourtant, l'homme de lettres perdit et du rembourser les frais de justice de son adversaire, ce qui le conduisit à la ruine. Un deuxième procès suivit. Il déboucha sur une condamnation à deux ans de travaux forcés pour crime de "sodomie" (l'Angleterre de la reine Victoria avait des principes de moralité très conservateurs...).

P1090275 P1090276

(Oscar Wilde fut arrêté le 6 avril 1895 dans la chambre 118 du Cadogan Hotel au 75 Sloane Street).

Ces deux années dans la prison de Reading mirent fin à sa production littéraire. A sa sortie, il partit en exil en France où il vécu une vie de débauche bien au dessus de ses moyens, ce qui se termina en misère et déchéance. 

P1090301 P1090297

(L'hotel de Charing Cross, où Oscar Wilde descendit avant son départ pour la France. Sur le trottoir d'en face se trouve une sculpture en mémoire à ce grand esprit du 19ème siècle).

Dommage que les scandales de sa vie éclipsèrent ses oeuvres littéraires.

P1090288 P1090286

(Hatchard's Bookshop, la plus ancienne librairie de Londres, où Oscar Wilde achetait ses livres - 187 Piccadilly Road). 

Commenter cet article

pierre cardon 16/10/2012 22:12

Bonjour, je vous signale la parution d'une BD adaptée de la nouvelle Le crime de lord Arthur Savile, par Salet et Nauher, éditions Roymodus. Ce livre devrait paraître début novembre 2012.
Avis aux amateurs d'Oscar Wilde...

Archives

Nous sommes sociaux !