Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


The Cabinet War Rooms (et le Churchill museum)

Publié par ALINS sur 20 Mars 2010, 14:19pm

Catégories : #Londres, #Westminster, #Tourisme, #Histoire, #Militaire

"This is the room from which I will direct the war" (S.W. Churchill) - (C'est de cette pièce que je vais diriger les opérations de guerre).
The Cabinet War Room (et le musée Churchill ouvert dans sa continuité en 2005) est un endroit passionnant. Que vous soyez interessés par la grande ou la petite histoire, que vous soyez adepte de la chose militaire ou simplement curieux des évènements qui ont modelé le monde moderne, vous ne verrez pas passer les deux heures nécessaires pour déambuler dans ces salles souterraines qui ont été conçues pour abriter le commandement du gouvernement britannique durant la seconde guerre mondiale.

P1010822.JPG

















(Statue de Winston Churchill à Westminter, station de métro la plus proche du Cabinet War Room).

D'un point de vue pratique, l'entrée du Cabinet War Room et du musée Churchill n'est pas très visible et se fait en bas de Horse Guard Road (donc côté St James Park). Elle est marquée par le petit panneau de la photo ci-dessous. Le prix est de 15£, gratuit pour les enfants de moins de 16 ans. Nous vous conseillons de bien prendre le guide audio en français, très bien fait et  qui vous racontera les dessous de l'histoire au fur et à mesure de la visite (il est compris dans le prix). Cela a aussi permis aux enfants de beaucoup apprécié leur après midi. Pour les amateurs de sensations fortes, vous pouvez (pour 45£) dormir à même le sol (avec votre sac de couchage) dans la salle de réunion du Cabinet. Avec bande son vous donnant l'impression d'être en 1940.

P1010769

The Cabinet War Room opéra dès 1939, et ce jusqu'à la capitulation du Japon en août 1945. A cette date, les derniers officiers et personnels fermèrent le lieu à clé et rentrèrent chez eux, fiers du devoir accompli. De nombreuses pièces sont donc dans le même état que 65 ans auparavant, notamment la salle des cartes. C'est l'endroit où les opérations militaires et leur progression étaient suivies en permanence.

P1010810

Vous noterez les téléphones de différentes couleurs en son centre, qui permettaient de joindre le commandement de chacune des armées. A chaque appel, un brouilleur était déclenché (mais là, il faudra que Jacques explique comment cela marchait).

Nous avons aussi été marqués par la petite pièce sombre où se trouvait la ligne directe entre Churchill et Roosevelt.

P1010780

Dans la salle où se déroulaient les réunions entre le gouvernement et les états majors militaires (une centaine durant la guerre), le fauteuil de Churchill en bois se trouve au fond au centre. L'audio nous apprend que ces réunions étaient très animées entre un Churchill tétu et les militaires anglais qui ne l'étaient pas moins. La salle de travail des généraux jouxtait la salle des cartes (photo de droite).

P1010772 P1010808

Le confort était très spartiate dans cet espace de 12000 m2 (seule une partie est ouverte au public) où travaillaient 528 personnes. La trappe de la photo de gauche permettait d'accéder aux dortoirs en sous-sol, sauf pour les officiers supérieurs et les proches collaborateurs du premier ministre britannique qui logaient à l'étage (photo de droite).

P1010774 P1010799

Churchill et sa femme avaient leurs "appartements" même si le premier ministre ne dormit en ce lieu que trois nuits. Il écrivait ses discours à son bureau (derrière le lit) et les diffusait à la population par le biais du poste de la BBC qui se trouvait dans un pièce à proximité.

P1010812 P1010805

Ci-après chambre de Mme Churchill ainsi que leur salle à manger.

P1010802 P1010801

Malgré le danger, Churchill se promenait souvent dans les rues de la capitale pour se rendre compte lui même des dégats provoqués par les bombes allemandes (notamment pendant le Blitz entre septembre 1940 et mai 1941, période pendant laquelle les allemands cherchèrent à envahir le Royaume Uni et provoquèrent des bombardements massifs qui tuèrent plus de 16000 personnes et ravagèrent le centre de Londres).

P1010785

(photo du musée Churchill).

The Cabinet War Room n'était d'ailleurs pas un bunker bien qu'il ait été renforcé par une épaisse couche de béton. Une bombe de plus de 250 kgs tombant juste sur ce lieu aurait pu provoquer sa destruction.

Quand à la vie de Churchill, retracée de façon très didactique et intéractive dans le musée, nous aurons l'occasion d'y revenir un jour prochain.

P1010795

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !