Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Famille ALINS en vadrouille

La Famille ALINS en vadrouille

De Londres à Lyon et souvent bien au-delà. Les lieux, les évènements, les arts ou les concerts qui font d'une vie une riche pérégrination familiale.


Urban graffitis : South Bank vs. Tacheles

Publié par ALINS sur 14 Mars 2011, 22:31pm

Catégories : #Street Art, #Art et Culture, #Londres, #Berlin

P1060638 P1060960

A gauche, porte d'entrée d'un immeuble de Kreuzberg - Berlin / A droite, porte d'entrée d'un immeuble de Shoreditch - Londres.

Nous avons eu l'occasion de découvrir récemment deux lieux couverts de graffitis (c'est à dire sans le moindre centimètre carré pour apposer ne serait-ce qu'une petite signature) : l'un à Londres, l'autre à Berlin.

A l'époque ou les corps remplis de tatouages deviennent à la mode, pourquoi n'en serait-il pas de même pour nos murs de béton ? Disposer de son corps ou de la propriété privée d'autrui n'est évidemment pas du même registre ...

Le graffiti est vieux comme le monde, la version contemporaine ayant explosé à New York dans les années 1970 en même temps que la culture hip hop, avant de déferler sur les grandes villes européennes dix ans plus tard. Et de se transformer parfois en véritables oeuvres d'art (mais cette partie là sera pour un prochain article). Depuis, les autorités locales ont lutté sans merci contre les tags sauvages et leur nombre a fortement regressé sur Londres.

Nous avons donc été surpris de découvrir les dessous du centre culturel de South Bank, utilisé comme skate park ou parcours de BMX et où se sont régalés les adeptes de la bombe aérosol et de du marqueur.

P1060469 P1060470

P1060468 P1060465

Nous étions toujours passés par la terrasse de South Bank (voir ci-après) qui se trouve juste au dessus. Petit café avec vue sur la Tamise, quelques concerts parfois. Comme une image en coupe de deux mondes qui se côtoient mais ne se voient pas. N'hésitez pas à passer d'un niveau à l'autre, le contraste est saisissant. 

P1040769

Le Tacheles, à Berlin est d'une autre dimension. Grand magasin au début du 20ème siècle, prison nazi pendant la seconde guerre mondiale, partiellement détruit, il héberge un centre culturel alternatif aujourd'hui. En bonne place dans les guides, le Tacheles est devenu un symbole de l'ouverture d'esprit de Berlin ... et un haut lieu touristique. Le côté "destroy" est tout de même poussé à l'extrème !

 

P1060561

 P1060757 P1060763

P1060555 P1060553

Un air de fin du monde, où se sont installés des artistes comme le biélorusse Alexander Rodin (pas très biélorusse comme nom !) au dernier étage du batiment. Une découverte sympa pour des peintures, mélanges de science fiction et de Léonard de Vinci. 

P1060762

Le Tacheles vit ses dernières semaines puisqu'il a été vendu au enchêres récemment. La fin d'une époque, mais déja, d'autres friches sont utilisées plus à l'est dans la capitale allemande. A Berlin, le graffiti continuera à perpétuer sa tradition urbaine et son non conformiste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !